DSC04560

Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur mon blog et mon nouveau message et ce jour je vous emmène direction la plage (Planche Alizée) à la Saline les Bains en 6 messages...

C'est à l'occasion de la venue d'une amie qui de virtuelle est devenue réelle (elle n'a plus de blog mais je l'ai connue par l'intermédiare de nos blogs respectifs) elle est venue en vacances sur mon île avec son mari en novembre 2014 et nous avons eu l'occasion de passer ensemble 3 belles journées, notamment cette journée plage ensemble, que du bonheur.... avant je vous mets des photos que j'ai prises sur la route de St-André à la Saline...

J'espère que vous allez bien et je vous le souhaite de tout coeur.

Merci pour vos visites et commentaires, c'est un plaisir de vous lire.

En musique, pour commencer, avec deux belles chansons de mon île

Niz "MAMAN PAPA" séga 2014 nouveauté

Frédéric Joron : Désiré (Diapason)

1/6 DIRECTION PLAGE A LA SALINE (PLANCHE ALIZEE)

DSC04540

DSC04544

DSC04546

DSC04547

DSC04548

Nous prenons la fameuse route en corniche (route du Littoral) pour ensuite prendre la route des Tamarins

La route de la corniche - Découverte de l'île de la Réunion
La rumeur raconte que c'est une des routes les plus chères du monde ou bien de France selon celui qui la transmet. Cet ouvrage impressionnant entre océan et montagne semble être la limite de ce que l'homme peut réaliser pour se mesurer aux forces de la nature.

La route du litoral, plus communément appelée route de la corniche est une route à quatre voies qui relie les deux grands pôles économiques de la Réunion que sont Saint-Denis-de-la-Réunion et Le Port. Le chantier a commencé en février 1959 pour prendre fin le 1er juin 1963, jour de son inauguration. Les travaux ont largement été retardés par les difficultés de percement de la montagne, trop friable pour assurer la solidité des tunnels.

 Il aura fallu apporter 1 500 000 m3 de roches pour réaliser la plate-forme de la route, percer 1.518 mètres de tunnel (dont seuls 320 m seront mis en service) et une note de 3 milliards cent millions de francs CFA pour réaliser ces 13 km de voie rapide. Depuis, le trafic ne cesse d'augmenter entre les deux villes et en 1973 de nouveaux travaux commencent. Les travaux durent trois ans et dès 1976, les automobilistes utilisent quatre voies pour circuler. La voie de chemin de fer qui assurait la même liaison a été fermée cette même année. Aujourd'hui c'est la route la plus utilisée de la Réunion et les embouteillages sont nombreux d'autant que les conditions de circulation ne sont pas des meilleures.

 Les travaux n'ont jamais réellement été terminés sur cette route. Dès la première année, les fortes pluies sont la cause d'éboulements de la falaise. D'énormes filets métalliques, ainsi que des barrières de protection ont été posées au cours des années. Les derniers travaux furent ceux de la pose, par des alpinistes, de filets anti-sous-marin datant de la seconde guerre mondiale. Mais encore aujourd'hui, des voitures se retrouvent coincées sous les éboulis et la seule solution est la fermeture par mauvais temps de la voie intérieure ce qui oblige la DDE à assurer une suveillance de tous les instants comme le prouvent webcams placées stratégiquement. Par mauvais temps, le basculement sur les trois voies extérieures (en comptant la bande d'arrêt d'urgence) et génératrice d'embouteillages de plus en plus longs mais sûrement salvateurs.

 De son coté, l'océan ne manque pas d'envoyer ses embruns sur la route, randant la chaussée glissante et la conduite difficile voir impossible. D'énormes tétrapodes de béton ont dut être disposés dans l'eau, durant les travaux de 73 à 76, le long de la chaussée pour priser les vagues. Mais là encore, lorsqu'un cyclone ou une tempête passe à au large de Madagascar, le temps est si mauvais à la Réunion que certains véhicules se retrouvent à l'eau.

 Pour mettre fin à ces basculements par mauvais temps et faire face à la croissance du trafic, une nouvelle route sur la mer est en train de se faire...

 Cet ouvrage gigantesque et meurtrier est en tout cas un sujet de fierté et de discussion chez les réunionnais. Plutôt que de vous citer un ladilafé si la rout en corniss, je rappellerais une chanson de Michel Admette qui disait « Moin la peur mi di à ou, Pass' la route en corniss' »...

http://reunionweb.org/decouverte/economie/route-corniche

DSC04549

DSC04551

DSC04552

DSC04553En roulant (doudou conduisait) j'ai pris des photos (désolée pour le flou de certaines photos, pas fastoche en roulant houps !!!!!) et notamment cet immeuble en construction que perso je trouve môche mais je serais curieuse de le voir terminé pour voir l'allure qu'il aura fini (je crois que c'est du côté de ST-PAUL)

DSC04555

DSC04557

DSC04558

Nous arrivons à la plage Planche Alizée à la Saline les Bains

DSC04560

Plage de la Saline-les-Bains

Dans le prolongement de la plage de l'Hermitage, la plage de la Saline-les-Bains s'étend de la Saline (lieu-dit) à Trou d'eau

Cette longue plage à l'abri des filaos est la plus tranquille de la côte ouest. Le lagon est magnifique mais l'eau est souvent peu profonde !
La Plage de Planche Alizé fait partie des plages de la Saline les bains. Sauf qu'ici, il y a aussi un restaurant (excellent restaurant) - snack qui a investit les lieux. Leur terrasse est même construite sur le sable... Du coup ceux qui ne supporte pas de s'allonger par terre y trouveront leur bonheur car c'est bien un des seul endroit où l'on vous loue des transats pour la journée, mais vous avez également des chaises longues gratuitement mais il faut venir tôt ou entre midi car c'est souvent pris d'assaut les chaises longues... L'autre côté pratique est que l'on ne se ballade pas avec sa glacière car on peut manger sur place. Et si vous vous aimez le contact avec le sable, vous pourrez aussi y étendre votre serviette...

DSC04561

DSC04562

FIN 1/6

Insolites adoptions dans le monde animal du site http://dinosoria.com/insolite_adoption.htm

Les animaux sont souvent imprévisibles. Malgré tous nos efforts, nous sommes souvent démunis face à eux, incapables que nous sommes de décrypter leur comportement.
 Bien sûr, l’homme a fait de grands progrès dans la compréhension de ce qui l’entoure. Cependant, quels que soient les thèses et les schémas officiels, les animaux nous réservent encore bien des surprises.
 Les adoptions insolites font partie des grandes énigmes du monde animal. Elles le deviennent d’autant plus quand un partenariat semble au départ impossible.
 A nos yeux, certaines vérités font office de règles absolues : un chat est l’ennemi de l’oiseau, un félin est un prédateur pour tous les mammifères, une antinomie naturelle existe entre un reptile et un mammifère….
 Il est vrai que toutes ces règles s’avèrent exactes dans la majorité des cas. Mais de temps en temps, les animaux, comme pour nous rappeler notre ignorance, nous démontrent qu’ils restent des êtres complexes au même titre que nous.

Un bébé tigre adopté par un chien

chien et bébé tigre

Le proverbe dit « que des chiens ne font pas des chats ». Ils font encore moins des tigres. Pourtant, le cirque Muller a eu une surprise de taille il y a quelques années.
 Un jeune tigre du Bengale avait été rejeté par sa mère ce qui est malheureusement fréquent quand ces superbes animaux ne sont pas dans leur environnement naturel.

Un jeune félin abandonné est condamné à mourir faute de lait maternel. Mais, dans ce cas précis, Cora, une femelle braque d’Auvergne avait décidé que le petit vivrait.
 Alors qu’elle venait de mettre bas de deux chiots, elle a pris en charge le jeune tigre.

C’est un spectacle attendrissant de voir cette maman présenter ses mamelles à ce petit rayé pour lui signifier qu’il est l’heure de se mettre à table.

 *****

Un chat qui aime les poussins

chat et poussin

Tout le monde sait que les chats n’aiment les oiseaux qu’en rôti. Une chatte espagnole a décidé de faire fi de cette antipathie viscérale.
 Un petit poussin tombé du nid a dû être bien surpris de voir cette grosse boule de poils lui prodiguer des soins maternels..

 La chatte, qui venait d’avoir deux petits chatons, a adopté d’emblée le poussin. Et malgré ce que peut vous faire penser la photo, non, elle n’est pas en train de le croquer mais elle le transporte avec beaucoup de tendresse pour le protéger.

Image du Blog castille-974.centerblog.net

Terminons par une recette du site : http://cuisine.journaldesfemmes.com

NOUGAT GLACE EXOTIQUE

Ingrédients / pour 12 personnes
200 gr de sucre
50 gr d'eau
6 blancs d'oeufs moyens
200 g de pulpe de jus de fruits de la passion
10 cl de Passoa coco ou ananas (*)
250 g de mélange exotique (en sachet)
150 g de mélange d'ananas, mangue, papaye séchés
500 g de crème fraîche entière à 33% de matière grasse.

(*) PASSOA Coco ou ananas

Préparation / Nougat glacé exotique

Hacher grossièrement le mélange exotique et les fruits séchés et mettre à macérer dans le mélange jus de fruits de la passion et passoa, le temps de réaliser le reste de la recette.

Faire une meringue italienne avec 175 g de sucre et l'eau, verser en filet sur les blancs foisonnés et serrés avec le sucre restant et battre jusqu'à complet refroidissement. A froid, incorporer délicatement la totalité du mélange fruits/jus de fruits et passoa. Réserver.

Foisonner la crème fraîche. Incorporer délicatement l'appareil aux fruits, à la crème, en soulevant l'appareil.

Dresser en cercles ou dans des moules à cake éventuellement chemisés de film alimentaire pour faciliter le démoulage.

Congeler jusqu'au service, décor au choix.
Pour finir
Servir avec un coulis d'abricot sucré à 20% environ.

 

Je vous souhaite de passer un beau WE gorgé de soleil ainsi qu'une exquise semaine pleine de bonheur et de douceur.

Prenez bien soin de vous et à bientôt !

Gros bisous d'amitié à vous partager.

 ALLAMANDA

https://lh6.googleusercontent.com/-YRrgp0J7blQ/Vka07htimgI/AAAAAAAAB1Q/ADCU5xlJWlk/s727-Ut/2015+-+1